Tag: Promotion Pétanque Française


Promotion Pétanque Française devient Passion Pétanque Française

Il y a du changement pour votre association, jusque-là intitulé Promotion Pétanque Française celle-ci se nomme désormais Passion Pétanque Française.  Pourquoi ce changement ?  La "Promotion" du sport est la mission principale confiée par le Ministère des Sports à toutes les fédérations sportives. PPF est quant à elle, une association qui réunit avant tout des passionnés de pétanque pour essayer d'impulser de nouvelles idées tout en étant en accords et en servant au final les intérêts de la FFPJP. Après plusieurs échanges et recommandations de la FFPJP à ce sujet, c'est tout naturellement que l'équipe de PPF a décidé de remplacer "Promotion" par "Passion" Pétanque Française plus connu sous "PPF". Ce nouveau nom résume bien ce que les membres de PPF sont : de grands PASSIONés !    

Voir plus

Diego Rizzi : “2 jours de bonheur”

Après sa double victoire à la première Grande Finale du circuit Promotion Pétanque Française, le jeune Diego Rizzi qui représentait le team Europe s'est confié à nous, découvrez ses réactions.. Diego, quel est votre sentiment après ce succès lors de la Grande Finale PPF? C'est un vrai bonheur d' avoir pu partager ces deux jours avec Claudy (Weibel) et Rémy (Galleau). Je suis très fier et très honoré d'inscrire mon nom au palmarès de cette compétition. Le niveau est relevé, c'est une réussite pour les organisateurs et un tremplin formidable pour la pétanque. Quel regard portes-tu sur l'événement? C'est incroyable d'avoir pu rassembler un plateau aussi talentueux sur une même épreuve. Pour nous, joueurs, on se régale et on progresse au contact de tous ces grands noms de la discipline. Le projet est audacieux et il mérite un véritable éclairage médiatique. Personnellement, je considère que PPF est l'avenir de notre sport. Est-ce un symbole que le team Europe s'impose? Cela démontre que la pétanque s'internationalise. C'est un plus et il faut continuer à aller dans ce sens. Je vais inciter des internationaux italiens à venir se qualifier. Nous devons être conscient de la chance de posséder un événement de cette...

Voir plus

Diego Rizzi : “2 jours de bonheur”

Après sa double victoire à la première Grande Finale du circuit Promotion Pétanque Française, le jeune Diego Rizzi qui représentait le team Europe s'est confié à nous, découvrez ses réactions..   Pour voir cette interview :  Connectez-vous  ou  Inscrivez-vous      

Voir plus

PPF à l’heure européenne

Associés pour la première fois, le Monégasque Rémi Galleau, le Belge Claudy Weibel et l’italien Diego Rizzi ont été séduisants et efficaces à l’occasion de la Grande Finale PPF. Draguignan a pris l’accent européen et personne ne le regrette. On ne l’attendait pas à pareille fête. Du haut de ses 19 ans, Diego Rizzi a éclaboussé de son talent la 1re édition de la Grande Finale du circuit Promotion Pétanque Française. A Draguignan, le public du  boulodrome Marcel Oliver a vibré au son des frappes chirurgicales du jeune transalpin. Associé au Belge Claudy Weibel et au Monégasque Rémy Galleau, Rizzi fut étincelant. Révélé au grand public lors des Mondiaux-2012 à Marseille (il se classa 1er du tir de précision à l’issue des qualifications), le vice-champion d’Europe des clubs (avec Bocciofila Taggese) n’a jamais tremblé, à l’image de son duel tant attendu face à Dylan Rocher en demi-finale. L’icône dracéenne, en délicatesse avec son jeu dans les moments clés, a fini par céder (à 3) pour la première fois face à l’Italien. « Ils étaient simplement meilleurs », ont d’ailleurs reconnu Henri Lacroix et Bruno Le Boursicaud, qui n’ont jamais pu éteindre l’incendie. Les champions du monde hors-jeu, le team Europe avait en...

Voir plus

La Grande Finale, ça se précise

Les 13 et 14 décembre au boulodrome Marcel Oliver à Draguignan, « La Grande Finale » du circuit Pétanque Promotion Française (PPF) verra le jour. Durant deux jours, les 48 meilleurs joueurs de la saison 2013 seront rassemblées dans le Var pour un spectacle exceptionnel. Devant les caméras de télévision et en présence de la web TV boulistenaute, l’élite de la pétanque va se défier autour d’un prize-money jamais égalé de 25 200€ qui va ravir les 16  équipes invitées.  « Parmi ses objectifs, Promotion Pétanque Française, qui est un collectif d’organisateurs reconnus et réputés, souhaite valoriser au maximum le sport pétanque en le détachant de son image conservatrice et faire en sorte que les grands champions soient rémunérés à la juste valeur de leur talent. La Grande Finale est un premier pas important puisqu’elle regroupe les meilleurs joueurs mondiaux qui feront le spectacle sous l’oeil des caméras », relève Pascal Mari, le co-président de PPF avec Jean Casale.   Un maillot jaune pour identifier le leader Au travers les onze étapes du circuit PPF (Sassenage, Andrézieux-Bouthéon, Draguignan, Espallion, Le Puy en Velay, Bourg Saint-Andéol, Ruoms, Nyons, Ile Rousse, Monaco et Orange), les joueurs ont cumulé des points qui débouchent sur un classement individuel. « Pour...

Voir plus

Christophe Dominici : “La pétanque est un sport difficile”

Il en pense quoi Christophe Dominici de la pétanque ? C'est au micro de Laurent Causse que l'ex international de rugby, nous livre ses impressions sur le sport pétanque. Le rugbyman qui a déjà pratiqué la pétanque a eu l'occasion de se confronter aux champions, lors de l'exhibition de la septième étape du circuit Promotion Pétanque Française à l'Ïle Rousse. Victorieux de 3 parties il échoue en finale face au champion du monde Dylan Rocher. Après cette défaite, il nous livre ses impression sur la partie et aussi sur notre sport : "C'est très difficile la pétanque on pense que c'est pas un sport mais c'est extrêmement compliqué, il faut analyser il y a des boules qui comptent…".  {youtube}Bsglexoxzm0{/youtube}   Au micro de Laurent Causse speaker officiel de PPF, il se confie également après sa défaite en finale de l’exhibition de l'Ile Rousse face à Dylan Rocher

Voir plus

Circuit PPF : La course pour la 1ère place

6 mois de compétition, 9 étapes, 9438 joueurs et une course vers le maillot jaune ! Alors que depuis le début du circuit Promotion Pétanque Française Dylan Rocher était habitué au maillot jaune les résultats réguliers de Christophe Sarrio viennent égaliser le leader de ce circuit.  11 étapes pour qualifier 48 joueurs pour une grande finale à Draguignan les 13 et 14 décembre prochain, c'est la nouvelle compétition orchestrée par l'association Promotion Pétanque Française. 11 internationaux ou supranationaux : Sassenage, Andrézieux-Bouthéon, Draguignan, Espalion, Le Puy-en-Velais, Ruoms, l'Île-Rousse, Bourg-Saint-Andéole, Nyons, Monanaco et Orange permettent aux joueurs de marquer des points selon leurs résultats pour rentrer dans le fameux classement Promotion Pétanque Française. À l'issue de ce classement, 13 équipes seront formées par les leaders et 3 seront choisis par l'organisation pour promettre un maximum de spectacles aux présents et aux téléspectateurs puisque cette finale dotée de plus de 25 000 euros sera télévisée. L'équipe championne du monde : Dylan ROCHER – Henri LACROIX – Bruno LEBOURSICAUD et les champions de France triplette Philippe QUINTAIS – Philippe SUCAHUD et Emanuel LUCIEN font d'ores et déjà partie du spectacle. Alors que depuis le départ on voyait Dylan ROCHER survoler cette compétition l'habitué du maillot jaune s'est laissé rattraper...

Voir plus

9ème étape PPF : Darodes en haut de l’Olivier

Article Boulistenaute  –  Première victoire à Nyons pour Jérémy Darodes, Thierry Bezandry et Christophe Sarrio à l'issue d'une finale franco-suisse. Rocher et Lacroix en Espagne, Foyot aux Etats-Unis, on pouvait craindre, même s’il avait cette année encore fait le plein plusieurs semaines à l’avance, que l’International de Nyons ne souffre cette année d’un plateau un peu plus resserré que d’habitude. Craintes vaines, car la qualité de jeu était comme d’habitude au rendez-vous, au point qu’on enregistrait dès les premières parties plusieurs sorties de route spectaculaires, avec les éliminations de Radnic-Margerit-Jouffre, Mallet-Roustan-Kerdjou, Rizo-Guille-Durand, Palazon-Azir-Boshung, Molinas-Molinas-Molinas et Lakhal-Farinetti-Oddoux. Mais la première grosse sensation de la journée venait néanmoins de l’élimination, sur le score le plus sévère, de Phalippot-Miléi-Villaret par les Varois Bandini-Begliatti-Corcia, auteurs d’une partie superbe. Reygaza-Durk-Laffont butaient quant à eux sur Charlet-Quilès-Chauval, tandis que Le Boursicaud-Cano-Chioni finissaient leur parcours face à Perret-Vinson-Vang. De quoi ouvrir la porte à pas mal d’outsiders qui profitaient de l’aubaine et accédaient, ce matin, aux huitièmes de finale. Une partie survolée par Fournié-Savin-Puccinelli et par Sarrio-Bezandry-Darodes, faciles face à Gayraud-Amaya-Caillol, tandis que Passo devait s’employer pour distancer Vinson et que Molinas s’imposait face à Delyon. Arrivait alors le choc de la matinée, qui allait opposer la famille Molinas...

Voir plus