Tag: 2015


Rizzi, Rio, Philipson, une faim de Lyon

La wild card accordée par les organisateurs a pleinement rempli son contrat en remportant avec autorité et talent la troisième Grande Finale PPF. Le prodige italien ajoute déjà sa seconde étoile à son palmarès. Le boulodrome de Dardilly avait revêtu ses habits de lumière pour cette Grande Finale du circuit Passion Pétanque Française. Sur les terres de la boule lyonnaise, la pétanque a trouvé sur la métropole du Grand Lyon un cadre de jeu exceptionnel, rendu possible grâce au formidable travail des équipes de Média Sport Promotion et de PPF qui ont remué des tonnes de graviers pour aménager ce formidable équipement en terrain sélectif, digne de la notoriété de La Grande Finale PPF. Avec un plateau royal (Rocher, Quintais, Suchaud, Fazzino, Lacroix, Foyot…) rarement égalé, une pluie de titres internationaux et nationaux tombée du ciel, la troisième Grande Finale ne pouvait que consacrer un trio étoilé. Au terme de trois jours de compétition intense, Diego Rizzi, Kevin Philipson et Robin Rio ont soulevé avec fierté et honneur le trophée François-Xavier Mora – du nom du père du fondateur de la marque KTK – lors d’un tour d’honneur salué par un public sous le charme des vainqueurs. Après avoir gentiment...

Voir plus

La Grande Finale PPF : Quintais, Papon La Grande Classe

Associé à Emmanuel Lucien et à Stéphane Dath, Philippe Quintais a ajouté une nouvelle ligne dorée à son prestigieux palmarès en remportant, dans un boulodrome Marcel Oliver plein à craquer, la seconde édition de La Grande Finale du circuit PPF face à Damien Hureau, Jérémy Darodes et Kévin Malbec (13-6). Chez les féminines, les vice-championnes du monde 2013, emmenées par une Angélique Papon survoltée, étaient un ton au-dessus. Il n’a rien lâché. Jusqu’à sa dernière boule jouée, Philippe Quintais a mené d’une main de fer son équipe jusqu’à la victoire. Tout de noir vêtu, tel un All Black enragé, l’un des joueurs les plus titrés de la planète voulait effacer cette demi-finale perdue en décembre 2013 contre Fazzino au bout du suspens. Epaulé par un Manu Lucien qui a « mangé » le bouchon au point et par le revenant Stéphane Dath, l’appelé de la dernière heure pour palier le forfait de Philippe Suchaud, Quintais n’a jamais tremblé, déroulant sa légendaire science du jeu et son talent dans un rôle de milieu taillé pour lui. « C’est une belle victoire mais il a fallu traverser de nombreux obstacles pour soulever le trophée », a-t-il expliqué. Invaincu dans cette seconde édition de La Grande Finale,...

Voir plus