Interview d’Anaïs LAPOUTGE : Cap sur les championnats du monde

Découvrez l’interview d’ Anaïs LAPOUTGE, quelques jours avant le départ des championnats du Monde de pétanque Féminin où elle est sélectionnée pour la première fois … 

Après les jeunes il y a quelques semaines, la petite ville de Montauban accueillera à nouveau les championnats du monde pétanque. C’est en effet les féminines qui feront le spectacle dans quelques jours. À domicile, la France engagera deux équipes pour tenter de revenir avec une médaille d’or :

France A : Angélique PAPON, Marie-Christine VIREBAYRE, Ludivine D’ISIDORO et Audrey BANDIERA

France B : Anna MAILLARD, Anaïs LAPOUTGE, Marie-Angèle GERMAIN et Sandrine HERLEM

Voici les impressions d'Anaïs…

Quelques mots pour commencer

Anaïs LAPOUTGE

Âge : 20 ans, née le 07/07/1993

Ville : OURSBELILLE un petit village a coté de TARBES (65)

Emploi : Actuellement je suis intérimaire, en attendant de trouver mieux.

Comment as-tu commencé à jouer ?

Le mercredi après-midi je suivais mon père qui s’entraînait avec des amis sur la place du village. Un jour, il manquait un joueur pour compléter une équipe, c’est à ce moment là que j’ai commencé à jouer. À  l’âge de 11 ans, j’ai pris ma première licence au club du TCB (Tarbes Courte Boules)

Quand as-tu appris ta sélection pour les championnats du monde? Qu'étais-tu entrain de faire ?

J’ai appris ma sélection dimanche 8 septembre 2013, j’étais alors entrain de jouer un doublette féminin à Colomiers avec une amie. C’est un des coachs de l’équipe de France, Jean-Philippe SORICOTTI qui m’a téléphoné pour m’annoncer la bonne nouvelle. Nous étions 10 et 8 places étaient à prendre pour participer à ces Championnats du monde.

Quelle a été ta première réaction ?

De la joie ! J’étais très heureuse d’avoir été sélectionné pour participer à ces mondiaux, d’autant plus qu’ils se jouent à Montauban non loin de chez moi. Je serai donc à domicile.

Le fait qu'il soit à domicile, ta famille et tes amis seront surement présent, motivation supplémentaire ou pression supplémentaire?

En effet, pratiquement toute ma famille et mes amis seront présents pour m’encourager mais ils représentent une motivation supplémentaire pour moi. Par contre les championnats du monde c’est tout nouveau pour moi et là il y aura sans doute plus de pression que d’habitude.

Comme tu l’as précisé auparavant les championnats du monde c’est nouveau pour toi. Comment appréhendes-tu la compétition ?

Ces mondiaux ne seront pas une compétition comme les autres ça c’est clair. Il va falloir les aborder avec beaucoup de sérieux et d’envie sans oublier l’esprit d’équipe qui est quand même important pour remporter une compétition comme celle-ci. Il va également falloir prouver à l’ensemble des coachs qu’ils ont eu raison de nous faire confiance. J’irais donc à ces championnats du monde avec une grande motivation pour essayer de ramener un maillot arc-en-ciel  d’autant plus que la France n’a pas gagné cette compétition depuis 2000.

Tu vas jouer avec Anna Maillard, Sandrine Herlem et Marie-Angel Germain que penses-tu de cette formation ?

Cette équipe me convient très bien, nous avons chacune des postes différents pour avoir un bon équilibre dans cette partie. En plus je m’entends très bien avec les trois joueuses ce qui facilitera la cohésion d’équipe.

Tu es également sélectionné pour les championnats d'Europe Espoirs quelques semaines après les mondiaux. Une deuxième satisfaction ?

Oui, cette deuxième sélection est autre satisfaction supplémentaire je suis très contente de faire partie de l’équipe et fier d’avoir l’occasion de ramener un titre supplémentaire à la France

Quelles sont tes impressions pour ces nouveaux défis Européens ? L'équipe te convient ?

Qu’importe le résultat aux championnats du monde, ce sera une autre compétition qu’il faudra là encore aborder avec beaucoup de sérieux et d’envie. Je serais associée pour l’occasion à Anna Maillard, Audrey Bandiera et Morgane Bacon, une formation qui me semble équilibrée. Ma seule déception est l’absence de Maryline Cegarra dans le groupe.

Tout comme pour les championnats du monde je vais partir avec une grande motivation et se fixer pour objectif de remporter le titre, finir la saison 2013 avec un maillot arc-en-ciel et un Européen serait plus que fabuleux.

On a l'habitude de te voir jouer et remporter de nombreux titres avec Nelly Peyre. Tu n'es pas trop déçu qu'elle ne fasse pas partie de l'équipe ?

J’ai en effet été déçu pour mon amie Nelly surtout que si elle aurait été sélectionnée nous aurions été dans la même équipe. Cette année je n’aurais pas la chance de disputer ces deux compétitions à ses côtés mais peut-être que dans les années à venir nous aurons d’autres occasions de conquérir de nouveaux titres ensemble.

Vous êtes amis dans la vie ce n'est pas trop difficile à gérer la joie de tes sélections et la déception de Nelly de ne par faire partie du groupe ?

L’an dernier Nelly a fait partie de la sélection pour les championnats d’Europe féminin où elle a remporté le titre. Cette année c’est mon tour, d’autant plus que je n’ai jamais eu l’occasion de participer aux championnats mondiaux ou européens. Il ne reste plus qu’à faire le maximum pour revenir avec de nouveaux titres.